logo RMD bandeau haut page d'accueil
nain affichant titre page

Le RMD pratique... mecanisme RMD

Magnétisme

Un nombre croissant de personnes reviennent vers la médecine traditionnelle et se tournent notamment vers les soins énergétiques, parmi lesquelles le magnétisme figure en bonne place. Il est une valeur sure, qui participe à l'histoire de la France profonde et de la médecine populaire, souvent associé à l'activité (bien plus plus que le métier) de guérisseur, dont les secrets sont généralement transmises de père en fils.

Longtemps perçu comme un concurrent par la médecine conventionnelle, le magnétisme tend aujourd'hui à trouver sa place dans une perspective de soins complémentaires, orientés notamment énergie, confort et bien-être.

Si sa définition ne présente pas de difficulté particulière, son étude n'est pas chose simple et renvoit à de multiples questions en rapport avec le médical, l'énergéique et le spirituel, dans toutes leurs dimensions.

Après avoir dèfini ce qu'est le magnétisme, nous préciserons les conditions de son activité, en lien avec son histoire et le institutions qui l'encadrent. Comme pour la radiesthésie, nous ne donnerons pas d'avis mais fournirons des éléments succeptibles d'alimenter votre curiosité et le désir d'aller plus loin.

Ceci est un condensé de ce que nous avons développé par ailleurs. Tout comme celui de la radiesthésie, ll s'adresse aux personnes désireuses d'aller à l'essentiel. Il doit être perçu comme un complément du cours, réalisé avec l'accord de l'équipe pédagogique.

Il est aussi une ouverture sur les inévitables questions de société que soulève la pratique du biomagnétisme. Les avis formulés n'engagent que leur auteur, sont formulés avec nuance et respect, s'appuyant autant que possible sur des documents dont est fournie la référence. Là encore, les remarques bienveillantes et les contributions constructives seront appréciées.

Version développée dans: Approfondissements / Magnétisme

Définition

Quand nous parlons de magnétisme, nous pensons géralement au magnétisme curatif, appelé aussi magnétisme médical ou biomagnétisme.

Il peut être défini comme une technique de soin naturelle permettant d’apaiser, de soulager et de guérir un grand nombre de maux et maladies ( troubles psychiques et émotionnels compris), par la transmission par le praticien d'une énergie vitale, bienfaisante et currative, appelée généralement "fluide" ou "magnétisme animal". Précédée d'une mise en confiance du patient et d'une détection des déséquilibres, elle repose sur un ensemble de procédés tels que les passes, le souffle magnétique et l'imposition (ou apposition) des mains.

Bien qu'il y ait des aparentements, ilne doit pas être confondu avec le magnétisme physique, associé à des aimants permanents ou à des courant électrique, respectivement appelés magnétothérapie ou electrothérapie.

Franz Anton Mesmer ( 1734-1815 ), célèbre médecin badois fondateur de la théorie du "magnétisme animal" ( par opposition au magnétisme produit par les aimants ), est à l'origine de l'emploi du mot magnétisme pour désigner cette thérapie. Il désigne un "fluide universel" et celeste dans lequel nous baignerons tous et par lequel, par l'emploi de techniques appropriées, celui qui en disposerait pourrait guérir des malades.

Nous disposons tous de ce fluide. Cependant, certains en ont davantage, et suffisamment pour effectuer des soins sur des tiers. On parle alors de don ( de dieu ou de la providence ), bien souvent héréditaire et associé à des formes de médiumnité.

Ceux qui exercent cette activité à titre professionnel et de plein droit sont appelés magnétiseurs ou, pour employer une dénomination plus moderne ( mais ronflante... ): "thérapeutes énergéticiens".

Ils peuvent exercer ces professions en toute légalité, sous réserve de les déclarer et de respecter un certain nombre de règles.

Cadre légal

L'exercice de activité à titre professionnel entre dans le cadre des "professions libérales non reglementées et non soumises à autorisation".

Cela ne signifie pas pour autant de travailler hors les lois et règlements de la République, mais simplement que l'état s'en désintéresse, n'accorde pas de statut professionnel, n'exige pas de formation diplômante et ne reconnait pas de diplôme. Par conséquent et à priori, n'importe qui peut l'exercer, au même titre que toute autre activité occulte avec lesquelles il est souvent rattaché.

Rapport avec le pouvoir

Par pouvoir, nous entendons tout ce qui compte d'autorité: l'état et ses administrations, les groupes d'intérêts ou de pression et les corps constitués qui en émanent.

L'état et ses administrations

Si l'admistration accepte cette activité et que son exercice est libre, il ne doit en aucune manière se substituer à la médecine classique, sous peine pour le praticien de s'attirer les foudres de l'administration (souvent suite à une dénonciation malveillante) et d’être poursuivi pour exercice illégal de la médecine.

Il convient d'être prudent et d'éviter d’utiliser des termes médicaux qui pourraient prêter à confusion: il «soulagera» plutôt qu’il ne soignera ou guérira, s’abstiendra d'effectuer des diagnostics et des prescriptions. Par ailleurs, il respectera un certain nombre de règles éthiques.

La médecine et la pharmacie

Depuis fort longtemps, les corps constitués ont toujours vu d'un très mauvais œil ceux qui marchaient sur leurs plates-bandes. Dans les années 50, Bruno Groening, magnétiseur hors norme (se réclamant du Christ) capable de guérir de une foule entière de malades et d'handicapés depuis un balcon, fut persécuté par l'administration. Nous connaissons aussi le pistage policier méticuleusement organisé autour de Maître Philippe de Lyon, un praticien de très grand renom ayant officié à Lyon dans le dernier quart du XIXème siècle.

Si on regarde les choses de plus près, ce qui leur était repproché n'était pas tant d'effectuer de actes médicaux que de susciter des guérisons massives. Aussi, l'expression de "délit de guérison", employer aujourd'hui vis à vis de ceux guérissant le cancer par des moyens alternatifs n'est pas un vain mot. D'après Wikistrike et dans un article relatif au nième chercheur persécuté ( Gaston Naessens ): "Cancer : guérison interdite, la France détient, hélas, le triste record de la persécution des thérapeutes non-orthodoxes".

Une autre technique plus sournoise est l' éternel "allez-y, si ça ne vous fait pas du bien ça ne fait pas de mal", une manière détreindre pour mieux étouffer. C'est pourquoi l'expression "médecines douces" est à double tranchant, suggérant là aussi l'idée qu'elle n'est pas efficace et que son rôle doit se cantonner à des soins périphériques et de confort. Pourtant, l'actualité scientifique et le suivi des plus récentes découvertes montre que c'est tout le contraire (

La situation agravée aujourd'hui par l'omnipotence de l'industrie pharmaceutique et d'une hiérarchie médicale aquise à ses intérêts. L'actualité montre que les sources répression à l'encontre des méthodes naturelles se sont déplacées de la médecine vers la pharmacie, comme le montrent en effet les vives attaques dont l'homéopathie et certains herboristes font l'objet, que ce soit de la part de l'ordre des pharmaciens ou de l'académie des sciences.

Fort heureusement rien n'est tout blanc ou tout noir. Au Canada et aux Etats-Unis, les esprits s'ouvrent et des équipes de soignants se tournent vers "la médecine intégrative", qui s'efforce de combiner la médecine conventionnelle avec les approches complémentaires, afin de prodiguer au patient les meilleurs soins possibles et d'augmenter maximum de chance de guérison. En Suisse, l'homéopathie, la phytothérapie et la médecine anthroposophique sont désormais mentionnées dans la Constitution. En France, dans certains services des cliniques et hopitaux, le magnétisme trouve aussi sa place, à côté d'autres pratiques, notamment en ce qui concerne le soins apportés par les "coupeurs de feu" auprès des grands brulés.

L'église

Pour l'église catholique, tout ce qui ne vient pas de dieu vient du diable. Elle a toujours associé les soins apportés par les guérisseurs (autrefois on ne parlait pas de magnétisme) à l'occultisme ( en l'occurence la magie ), donc un rapport avec les forces des tenèbres. Du moyen-âge jusqu'à la fin du 17ème siècle, ils étaient souvent considérées comme de la sorcellerie, avec toutes les persécutions que ce qualificatif pouvait impliquer! S'agissant le plus souvent de femmes, elles finissait généralement sur un bûcher, quand elles n'étaient pas noyées.

Ne trouve donc grace auprès de l'église que la prière adressée à Dieu ou ses représentants ( Jésus, la Vierge Marie ou bien un Saint guérisseur ), à titre individuel ou bien dans un cadre cadre collectif, au cours d'une assemblée de prière ou après la célébration de l'Eucharistie.

Cette prière peut aussi être effectuée par l'intercession d'un prêtre ayant reçu de Dieu le don de guérison, mais il est à considérer qu'il ne dispose en aucune manière d'un pouvoir mais qu'il n'est qu'un instrument au travers duquel Dieu s'exprime.

Pour l'église, le magnétisme ne guérirait pas mais ne ferait que déplacer un symtôme: ce que le diable concède d'un côté, il le reprend de l'autre. La guérison vraie s'obtient par la prière, en s'adressant directement à Dieu ou, par intercession, à des saints guérisseurs. C'est lui et lui seul qui a le pouvoir de décider. Il existe des recueils de prières d'intercessions pour les malades, dont notamment des neuvaines.

Les prêtres ou religieux qui guérissent font des prières d'intercessions, car c'est Dieu qui guérit à travers eux (Padre Pio, Abbé *Bouly etc. ). Ils ne sont donc que des médiateurs, des instruments de la volonté divine. C'est donc uniquement comme tels qu'ils sont reconnus, consacrés ( et parfois sanctifiés) par l'église, qui ne voit pas d'un bon oeil des laics remplir ce rôle.

Déontologie

Comme nous l'avons dit, l'appartenance aux professions libérales non reglementées ne dispense pas de respecter la loi, et tout particilièrement d'être très vigilant en ce qui concerne tout ce qui peut s'apparenter à un acte médical. Il accomplit plutôt un acte d'accompagnement de la médecine conventionnelle, avec laquelle il fonctionne généralement en complémentarité.

Il est important de préciser que la consultation d'un magnétiseur ne dispense en aucune manière de la visite préallable d'un médecin, d'accomplir tous les examens et analyses nécessaires à l'établissement d'un diagnostic de qualité et de suivre le traitement prescrit.

Pour que ce métier magnifique soit pleinement reconnu et considéré, le véritable magnétiseur ( et/ou guérisseur ) se doit d’exercer sa profession en son âme et conscience (voir le paragraphe suivant, "démarche et motivations"), mais aussi s’adjoindre une discipline d’exercice hors de tout soupçon. Il existe ainsi une "La charte du guerisseur magnétiseur", établie par des organismes représentant les intérêts de la profession.

Démarche et motivations

Le magnétiseur ne doit pas être dans l'ego mais dans l'être, un espace de conscience qu'il pourra ou non relier à des plans supérieurs, selon ses croyances et pratiques. Le magnétisme est avant tout une affaire de motivation, dans laquelle l'existence préalable d'un don et la capacité à le maîtiser, l'envie de faire du bien, l'amour de son prochain et le désinteressement sont au coeur de la démarche.

Pratiques professionnelles afférentes

Même si elle n'est pas essentielle la question a de l'importance, car elle intervient de différentes manières dans l'acte thérapeutique, et différemment aussi selon les croyances et convictions du magnétiseur. Ressourcement, invocations et prières ont du sens et permettent au praticien d' effectuer son travail dans les règles de l'art et les meilleures conditions possibles.

S'il ne se ressource pas en seconnectant à La source ou l'énergie universelle pour effectuer son travail, il encourt le risque de s'épuiser ou de tomber malade, tel une batterie qui ne se rechargerait pas. Dans le reiki, la connection à l'Energie universelle est de règle mais ce n'est pas toujours le cas dans le magnétisme.

Il en est de même des pratiques, très variables d'un praticien à un autre. Un tel se connectera à Dieu ou l'énergie universelle tandis qu'un autre s'appuiera sur ses seules énergies. Cela dit, ce qui compte est le résultat, ce qui suppose plusieur choses choses:

  • disposer suffisamment de cette énergie

  • avoir envie de faire du bien

  • pouvoir la mobiliser

  • savoir la transmettre

... de telle sorte que le consultant retrouve son propre potentiel et capacité d'auto-guérison.

Dispositions nécessaires

Chaque être humain possède ce fluide magnétique, mais à des degrès très variables d'une personne çà l'autre. Comme nous l'avons dit, certaines personnes sont dotées d'un don, qui peut parfois être d'une ampleur exceptionnelle. Il s'exprime de diverses manières mais il est en général perceptible par une chaleur agréable rayonnant des mains et parfois un soufle ou un regard particulier...

Ceux dont le magnétisme est faible peuvent essayer de le développer, dans le cadre d'un travail assidu s'appuyant sur diverses techniques dont la connaissance est un des éléments constitutifs de l'enseignement fourni par l'association RMD. En complément, vous pourrez aussi trouver des exemples sur internet ( notamment sur You tube ).

separateur

Tout comme la radiesthésie, le magnétisme est donc à la fois un moyen et son étude une passionnante ouverture sur l'histoire et le mode de fonctionnement de notre société. Reposant généralement sur des traditions transmises d'une génération à l'autre et bien entendu de dons, il a aussi ses règles et ses exigences. Si les approches difèrent parfois beaucoup d'un praticien à un autre, en rapport avec la diversité de leurs croyances et convictions, elles renvoient aussi dimension spirituelle de l'être humain, considérée dans toutes ses acceptions.

fée-fin-texte

 

 

eclairages

Le RMD studieux ... dictionnaire

Définir...

Pratiques complémentaires...

Comprendre, appréhender...

Approfondissements...

Divers...

On en parle beaucoup ...