logo RMD bandeau haut page d'accueil
nain affichant titre page

Le RMD pratique... mecanisme RMD

 

La radiesthésie

L'essentiel sur la radiesthésie

Après avoir défini la radiesthésie et évoqué ses diverses applications, nous montrerons l'immense intérêt que représente aussi bien sa pratique que l'étude de tout ce à quoi elle peut renvoyer, ouvrant la voie à une exploration passionnante de notre passé, notamment au travers de ses rapports avec les corps institués, en lien avec les diverses interrogations et débats que sa nature même suscite.

Nous soulignerons les exigences de rigueur et de maîtrise de soi qu'elle implique, ainsi que les précautions nécessitées par l'acte radiesthésiques.

Ceci n'est qu'une première approche et présentation simplifiée de la radiesthésie, établie en complément des cours avec l'accord de l'équipe pédagogique. Comme pour le magnétisme, elle s'adresse aux personnes désireuses d'aller à l'essentiel.

Il est notament une ouverture sur diverses questions de société que soulève la pratique de la radiesthésie et une invitation à en approfondir l'étude. Les avis parfois formulés n'engagent que leur auteur, sont formulés avec nuance et respect, s'appuyant autant que possible sur des documents dont est fournie la référence. Les remarques bienveillantes et les contributions constructives seront appréciées.

Version développée dans: Approfondissements / Radiesthésie

Définition

Du latin "radius" (rayon) et du grec "aisthesis" ( sensation, perception ), le terme de radiesthésie  signifie littéralement   « sensation aux rayons ». Littéralement, il signifie donc "sensibilité aux rayons".

Considérant qu'il émane de toute chose, êtres ou objets, des ondes ou vibrations subtiles auxquelles nous sommes sensibles mais dont nous n'avons pas nécessairement conscience ( non perceptibles par nos sens ordinaires ), la radiesthésie est un terme générique désignant l'art et moyens de les appréhender ( détection et mesure notamment ) avec l'aide d'instruments traditionnels, tels que pendules, baguettes et  antennes.

En conséquences, elle nous permet de lever la barrière mentale qui nous empêche d'être en harmonie vibratoire ( ou résonnance ) avec notre environnement, la connection s'effectuant par l'entremise de notre inconscient, qui suscitera des micro-mouvements que le radiesthésiste interpretera en fonction de conventions mentales préétablies, dont par exemple: si le pendule gire à droite, cela signifie oui, s'il tourne en sens inverse cela signifiera non.

Objet

Parmi ses domaines d'application figurent traditionnellement  la recherche de sources et de minéraux (appelés autrefois sourcellerie ou rhabdomancie). Par la suite, en lien avec le grand retour du pendule, ( initié fin 19ème / début 20ème siècle par les "abbés guérisseurs": Abbés Mermet, Vallemont, Bouly, Berthelot etc. ), elle s'est intéressée  à celle d'objets et personnes disparues (radiesthésie divinatoire), pour s'intéresser par la suite à la santé des personnes ( radiesthésie médicale ) et à  celle de  l'influence d'un lieu sur la santé des personnes, par l'identification des courants telluriques et la recherche des points géo-pathogènes ( la géobiologie ).

Rhabdomancie: du grec rhabdos, baguette et manteia, la faculté de, est synonyme de sourcelerie. On empoie aussi le terme d'hydrognomonie...

A qui s'adresse-t'elle?

La radiesthésie n'est pas réservée aux seules personnes ayant un don de médiumnité et des facultés extrasensorielles. Nous disposons tous d'une fonction intuitive et de facultés sensitives latentes nécessaires à la perception des rayonnements ou vibrations subtiles de l'environnement, mais ellles sont à l'état de potentialité et rarement explorées. Il suffit de les mettre en éveil par une formation appropriée, d'appliquer quelques principes techniques simples et de faire beaucoup d'exercices pratiques.

Une pratique contreversée

Parce qu'elle  s'appuie sur des dons, procède de notre inconscient et de forces situées dans l'invisible, en lien de principe avec le divin ( evidemment selon à qui ou à quel niveau nous nous adressons), la radiesthésie est un procédé divinatoire. Comme telle elle s'inscrit dans le champ de l'occultisme (rapport avec ce qui est caché) et du paranormal ( en marge du "normal" ), ce qui lui vaut la réprobation de l'église, qui y voit la main du diable, au même titre que la magie et autres "mancies" (cartomancie notamment ). Elle n'en est pas pour autant reconnue par "communauté scientifique", qui la considère comme une pseudoscience, la range allègrement dans la parapsychologie, quand ce n'est pas dans les troubles mentaux, en l'occurence la "paraphrémie"...

Paraphrémie: une forme de délire paranoïde apparenté à la schizophrémie, avec ou sans hallucinations mais sans troubles cognitifs (source: Wikipédia ).

Divination: "Art de deviner, de découvrir ce qui est ignoré ou caché en sortant des voies ordinaires de la connaissance par le recours à des procédés occultes, à des pratiques magiques; en particilier l'art de prédire les événements futurs". (source: CNRTL, lexicographie en ligne )

Entre l'hostilité de la première et le mépris de la seconde, on pourrait en conclure que la radiesthésie a toujours été une activité marginale, au même titre que les autres pratiques occultes auxquelles ses pourfendeurs l'associent. Cependant, les rapports avec les pouvoirs et corps institués n'ont pas toujours été conflictuels.

Sur une vieille gravure nous pouvois voir un empereur de Chine avec une baguette à la main et sur d'autres des sourciers (ou rhabdomanciens ) à la recherche de métaux. Nous savons aussi que les église romane et les premières cathédrales se sont construites en collaboration avec des sourciers. D'autre part, environ deux siècles après la clôture officielle de l'inquisition, ce sont des prêtres qui on repris le flambeau, en rhéabilitant l'usage du pendule et en donnant à la radiesthésie ses lettres de noblesse, en l'occurrence les abbés Bouly, Berthelot, Mermet etc..

Du côté de la science et dans la seconde moitié du XXème siècle s'est distingué un grand physicien: le professeur Yves Rocard qui, après les avoir longuement étudiés, apporte sa caution à la sourcelerie, à la radiesthésie et au magnétisme.

      Source: http://www.francaise-bio-energetique.com/rocard%20interview.htm

Une histoire dont l'étude est riche d'enseignements

L'étude de l'histoire de la radiesthésie ( et du magnétisme ), celle notamment de ses rapports avec les pouvoirs institués, nous en apprend beaucoup sur le mode de fonctionnement de notre société en général et de l'église en particulier, qui d'un côté fustigeait ( et fustige encore ) tout ce qui relève  des des arts divinatoires, de la magie et de l'occultisme (de "sourcier" à "sorcier", l'église a parfois franchi le pas ) ... mais à d'autres moments utilisait les services  de sourciers pour construire ses premiers édifices .

L'acte radiesthésique nous conduit aussi à nous interroger sur la nature des énergies ressenties en lien notamment avec la physique quantique ), l'invisible et, inévitablement, son rapport avec la spiritualité, la religion et les textes sacrés sur laquelle elle s'appuit.

La matière est donc fertile en questionnements et débats de tout ordre.

Une activité qui n'a rien d'anodine!

Mais plus prosaiquement, de savoir qu'est-ce qu'il a mais surtout QUI il y a derrière la main du penduleur est une question que l'on ne peut pas passer sous silence. Qu'on n'aime ou pas cette institution et ses réponses, il revient à l'église le mérite d'avoir clairement posé le problème. En cette occurrence s'applique ici l'adage selon lequel "il ne faut point jeter le bébé avec l'eau du bain"!

En effet, la giration du pendule créait un vortex et, comme il en est de tout vortex, génère des phénoménes troublants, dont ceux d'ouvrir la porte sur d'autres mondes et dimensions spatio-temporelles, avec parfois le risque de se connecter à des entités de bas niveau vibratoire avec lesquelles nous pouvons entrer en résonnance, notamment lorsque nous ne sommes pas en bonne condition et que notre notre taux vibratoire se trouve être anormalementi bas. C'est pourquoi il convient de prendre des précautions, en l'occurrence demander des autorisations et s'en remettre systématiquement aux plus hautes énergies, tout cela bien entendu dans le respect des croyances, convictions et pratiques de chacun.
Même si peu le font, cela doit devenir une habitude et être systématique. Ne point le faire, c'est prendre le risque de donner la main voire d'attirer des entités indésirables qui, si elles nous apportent momentanément une aide, nous en ferons payer le prix.

Une démarche exigeante

Cependant, quand bien même leur pratique ne répondrait pas aux exigences de la science et de tous ceux qui se cachent derrière la science pour défendre leurs intérêts, les radiesthésistes n'en sont pas moins rationnels et organisés, confrontant leurs expériences et résultats dans le cadre d'une démarche exigeant rigueur, méthode et détachement par rapport à l'enjeu de leur recherche. Ce ce dernier aspect est facilité par une pratique régulière de la méditation pleine conscience ( un peu dans l'esprit du yoga ) ou d'une technique similaire de nature à induire une relaxation profonde, un état de conscience modifié et l'établissement d'une connexion avec notre inconscient, en relation avec notre essence profonde et le divin, moyennnant cependant les précautions précedemment évoquées.


separateur

La pratique de la radiesthésie est donc à la fois un outil et une ouverture à de nombreux domaines relatifs à la condition humaine et nos connaissances, une pratique divinatoire et un plaisir mais en même temps une grande exigence de rigueur et de maîtrise de soi, un moyen nous harmoniser avec l'environnement comme de nous élever, en relation avec la dimension spirituelle de l'être humain, considérée dans toutes ses acceptions.

 

fée-fin-texte
eclairages

Le RMD studieux ... dictionnaire

Définir...

Pratiques complémentaires...

Comprendre, appréhender...

Approfondissements...

Divers...

On en parle beaucoup ...